{SOCIÉTÉ} Bienvenue en Turquie.

La Turquie , ce grand pays connu pour sa civilisation, son histoire , de l’empire Ottoman à Atatürk, on a de quoi nourrir  toute une bibliothèque, mais qui va dans  ce genre d’endroits de nos jours ?, ..personne, nos amis intellectuels pleurent la culture, ou du moins ce qu’il en reste , la Turquie est plus connue  qu’avant, mais pas pour les bonnes raisons , les mots clés que l’on peut lui associer sont  : Tourisme , bon plan …. avec un nouvel arrivant et pas des moindres, le drame turc, de par ses séries, et c’est dramatique
Une série par définition c’est une ou des  histoire(s) que l’on raconte sur plusieurs épisodes, espacés dans le temps sur une chaine donnée, ceci s’applique à toutes les séries du globe  à part ceux du pays d’Atatürk qu’on pourrait définir comme suit : « C’est la même histoire que l’on raconte à travers plusieurs (trop)  épisodes, non espacés dans le temps (1 épisode par jour voir  plus si on compte les rediffusions ,et OUI ça prend  un «s » ) sur plusieurs chaines à la fois .
Et comme cette nouvelle définition n’était pas suffisante pour noircir le tableau, on rajoutera l’aspect du doublage, le turc n’étant pas  une priorité dans les systèmes éducatifs modernes , c’est dans le dialecte de chaque pays que l’on peut suivre la série .
Comme l’on n’a pas  le temps de revenir sur chaque dialecte à part, restons  sur le cas local, avec notre chère Darrija , l’histoire a commencé il y a plus de 3 ans avec le lancement discret d’une certaine série que l’on a plus retenu par le prénom de ses protagonistes , car ici les titres n’ont pas d’importance , ils se ressemblent  trop , et ne pas y faire figurer le mot « Hoob » (Amour en arabe ) serait dérogé  à la règle, chose qui n’est pas tolérée , bon bref la série en question c’est celle de « Noor» et « Mouhanad » (rappelez- vous bien de ce nom ) , une histoire pour ménagères de 50 ans +  , en tout cas c’est ce qu’on croyait …. !
Elle est diffusée en Access time , le public n’est pas au rendez-vous , cela reste quelque chose de nouveau pour un public habitué aux séries égyptiennes  et mexicaines , les audiences ne suivent pas , juste quelque curieux ici et là, mais pas de quoi sauter au plafond, jusqu’au jour où…. tout a basculé !!!
Prendre le goûter ici c’est avant tout l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis pour discuter de tout et de rien , mais ce jour-là l’échange en question était occupé , il avait la tête tournée vers l’écran , avec comme seule musique ambiante , des dialogues en décalage avec le mouvement des lèvres et en dialecte  , j’ai mangé tout seul , parlé à moi-même  et repartis à la première pause  publicitaire  , une pause qui par la suite deviendra la seule brèche pour échanger,  ce délai dépassé   vous avez le droit de garder le silence et tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous  …. !
Mais que s’est-il passé pour lancer la série aussi loin dans les audiences ? un twist digne des plus gros coup marketing , de buzz , …. , sauf qu’ici on fait tout à l’ancienne , et pour faire connaitre une série il n’y a pas meilleur moyen que de déléguer cette tache aux fans , ainsi le spot publicitaire commence comme suit «  Katebe3i dak noor ? » ( tu connais la série noor ?) … si oui c’était le sujet de discussion pour le reste de l’après-midi  , sinon ça sera quand même le sujet central , ainsi chaque thé entre femmes au foyer, c’est des spectateurs en plus pour la chaine, multipliez cela par le nombre de foyers et le tour est joué .
Mais comme pessimiste qui se respecte,  je me suis dit que c’est un coup de chance et une fois la série terminée, on tournera la page ,…… je ne croyais pas si bien dire .
Noor , qui se traduit par lumière, une lumière que l’on n’est pas près de voir de ci-tôt , forte du succès de cette première expérience , la chaine a voulu en faire une poule aux œufs d’or et a commencé à traduire tout ce qui bouge , ainsi on se retrouve  avec des séries (majoritairement de turquie ) à longueur de journée avec des rediffusions à foison , on est sûr de ne  pas rater un épisode , si seulement l’ONCF avait autant d’horaires pour ses trains !!
Ce qui au début était une expérience plutôt ludique pour le public intéressé , s’est vite transformé en  une industrie télévisuelle à production massive , un peu comme c’est fast food qui sont bon comme pas possible , mais …. ; l’histoire on la connait tous .
Avec 7 séries par jour, on finit par croiser les mêmes acteurs avec les mêmes voix , ils ont beau changé les prénoms , dans l’esprit du téléspectateur le premier prénom est toujours le dernier  , ainsi Mouhanad sera toujours Mouhanad quoiqu’il fasse …et cela a de quoi troubler les esprits , il vous faudra quelques minutes d’adaptation pour vous rappeler de l’histoire et des personnages , qui comme dans les contes de fée se transforme , le matin il est « X » le méchant boucher de la série « Y » et d’un coup de bâton magique il se transforme en prince charmant « Y » de la série « S »…bon bref un vrai bordel !
Et à force de voir ces contes de fée on finit par y croire , on s’y attache et par la même occasion on s’éloigne de la réalité , pire encore on est cantonné à ce genre de programme à tel point que ces séries commencent à attirer tout genre de clientèle ,  après la femme au foyer, cible de départ , on a maintenant le mari de la femme en question , la progéniture  aussi , aux dépens des études pour la plupart  , au café aussi on suit ça sur grand écran , les sites web ont leur part du gâteau en proposant les épisodes en avant-première pour les moins patients .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s